Arina ESSIPOWITSCH

PALIMPSESTE I, 2021 (RECTO/VERSO : autoportraits, Boulevard de Dames, Marseiille, 2014).
405x405 cm, incisé et plié.

Palimpseste est défini comme un manuscrit constitué d’un parchemin déjà utilisé, dont on
a fait disparaître les inscriptions pour pouvoir y écrire de nouveau. J’utilise la notion du
palimpseste comme prétexte pour réfléchir à l’image, sa composition, sa stratification, les
expériences et la forme qu’elle prennent, le temps, le lieu et la territoire. il s'agit d'une série d'installations mobiles, qui impliquent le spectateur devenir le fabriquant de l'image.

Le sujet des deux photos (autoportrait au recto, autoportrait au verso), est le grand chantier qui s'est déroulé à Marseile à la Joliette. Les deux autoportraits, 2014, ont était pris pendant le chantier, lorsque les appartements disparaissaient avec ses tapisseries en laissant la place aux bureaux.

L'installation représente le lieu à l'échelle 1, il s'agit de 16m2 d'image (d'un mur de tapisserie au 3ème et 4ème étage du bâtiment Boulevard de Dames). Par sa forme, l'installation reprend la notion du chantier et du temps par la construction de l'image. En outre j'aborde la question de l’identité et de la mémoire, notamment de leur malléabilité, dont je me sers en en tant que moyen plastique. J’interroge la place de l’image dans l’espace, non pas en terme de scénographie, mais
dans le sens où les images elles-mêmes se transforment.

Collection FCAC MARSEILLE

http://arinaessipowitsch.com/files/gimgs/77_palimpseste-essipowitsch1.jpg
http://arinaessipowitsch.com/files/gimgs/77_palimpseste-essipowitsch5.jpg
http://arinaessipowitsch.com/files/gimgs/77_palimpseste-essipowitsch2_v2.jpg
http://arinaessipowitsch.com/files/gimgs/77_palimpseste-essipowitsch9.jpg
http://arinaessipowitsch.com/files/gimgs/77_palimpseste-essipowitsch.jpg
http://arinaessipowitsch.com/files/gimgs/77_palimpseste-essipowitsch2.jpg
http://arinaessipowitsch.com/files/gimgs/77_palimpseste-essipowitsch10.jpg